Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 13:28

Hector BERLIOZ est un compositeur français né à La Côte-Saint-André (Isère) en 1803. Lors de la première représentation de Roméo et Juliette, il remarqua Harriett Smithson en 1827 qu'il épousa par la suite en 1833. C'était un compositeur très reconnu à l'époque pour ses pièces à grand succès telles que La symphonie fantastique ou Harold en Italie . Il fut soutenu par de très célèbres compositeurs comme Mendelssohn, Schumann, Wagner, Meyerbeer et Liszt.

 

Description de cette image, également commentée ci-après 

  Hector Berlioz par Pierre Petit, photographie de 1863.

http://www.lamusiqueclassique.com/2012/02/hector-berlioz-harold-en-italie-1%C2%B0-mouvement-harold-aux-montagnes/

 

Avec l'aide de son ami Camille Saint-Saëns, il remania l'Orpheo de Gluck. Berlioz fut très touché par l'opéra de Gluck, d'ailleurs il s'exprima ainsi à ce sujet : "L'Orphée de Gluck émeut parce qu'il est ému, arrache des larmes parce qu'il pleure ... C'est tout simplement l'idéal de l'amour poétique exprimé musicalement " ou "L'Orphée de Gluck ne chante pas comme on se figure que chantait le demi-dieu de la poésie et de la musique".

Partager cet article

Repost 0
Published by le-mythe-d-orphee - dans ORPHEE EN MUSIQUE
commenter cet article

commentaires

Iphigénie 03/10/2015 14:55

Un résumé rapide, peut-être un peu trop... Mais cela dit, il est quand même très bien construit ! Bravo !

Présentation

  • : Le mythe d'Orphée
  • Le mythe d'Orphée
  • : Découvrez la tragique histoire d'Orphée à travers le travail commun d'élèves latinistes de 3e du collège Les Frères Le Nain, et de 2nde du lycée Paul Claudel. Premier des poètes d'après la mythologie gréco-latine, Orphée n'a cessé d'inspirer écrivains, peintres, compositeurs ou encore réalisateurs...
  • Contact

Citation latine

Talia dicentem nervosque ad verba moventem exsangues flebant animae; nec Tantalus undam captavit refugam, stupuitque Ixionis orbis, nec carpsere jecur volucres urnisque vacarunt Belides, inque tuo sedisti, Sisyphe, saxo. Tunc primum lacrimis victarum carmine fama est Eumenidum maduisse genas.

 

Les âmes privées de vie pleuraient celui qui disait de telles choses en faisant vibrer les cordes au rythme de sa voix. Et Tantale n'a plus cherché à saisir l'eau qui s'enfuyait, la roue d'Ixion se stoppa, et les oiseaux cessèrent de lacérer le foie

 

Ovide

 

 

Recherche

Liens