Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 13:14

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4e/Gustave_Moreau_Orph%C3%A9e_1865.jpg/147px-Gustave_Moreau_Orph%C3%A9e_1865.jpg

Cette peinture prend place juste après la mort par écartelement d'Orphée dont les morceaux ont été jetés dans l'Hèbre. La légende raconte que même naviguant sur les flots, sa tête continua de chanter.

 

La toile représente une jeune fille de Thrace qui a récupéré la tête d'Orphée, et qui porte sur lui un regard mélancolique. Dans un décor qui semble tout droit sorti d'un rêve, la tête d'Orphée repose sur sa lyre et semble ne faire qu'un avec l'instrument. Les visages semblent calmes, apaisés, ce qui contraste avec la violence du supplice qu'Orphée vient de subir.

 

Le noir et l'ocre, tons dominants du tableau forment un clair obscur qui donne un aspect irréel à l'oeuvre.

Orphée, Gustave Moreau,source image :http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Gustave_Moreau_Orph%C3%A9e_1865.jpg

 

 

Ce tableau, peint au début du symbolisme, est comme beaucoup d'oeuvres de Moreau inspiré de la mythologie grecque.

 

Aurélien et Alexandre, 3ème

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le-mythe-d-orphee - dans ORPHEE DANS LES BEAUX-ARTS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le mythe d'Orphée
  • Le mythe d'Orphée
  • : Découvrez la tragique histoire d'Orphée à travers le travail commun d'élèves latinistes de 3e du collège Les Frères Le Nain, et de 2nde du lycée Paul Claudel. Premier des poètes d'après la mythologie gréco-latine, Orphée n'a cessé d'inspirer écrivains, peintres, compositeurs ou encore réalisateurs...
  • Contact

Citation latine

Talia dicentem nervosque ad verba moventem exsangues flebant animae; nec Tantalus undam captavit refugam, stupuitque Ixionis orbis, nec carpsere jecur volucres urnisque vacarunt Belides, inque tuo sedisti, Sisyphe, saxo. Tunc primum lacrimis victarum carmine fama est Eumenidum maduisse genas.

 

Les âmes privées de vie pleuraient celui qui disait de telles choses en faisant vibrer les cordes au rythme de sa voix. Et Tantale n'a plus cherché à saisir l'eau qui s'enfuyait, la roue d'Ixion se stoppa, et les oiseaux cessèrent de lacérer le foie

 

Ovide

 

 

Recherche

Liens