Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 14:37

 

 

Présentation

 

  La légende d’Orphée est l’une des plus obscures de la mythologie grecque. Elle est liée à la religion des mystères et aussi à une littérature sacrée allant jusqu’aux origines du christianisme. Orphée invente la cithare  (instrument de musique), ou reçoit la lyre à sept cordes  et en ajoute deux, atteignant ainsi le nombre des Muses, neuf. Son chant, si beau, charmait les dieux et les mortels, et apprivoisait même les fauves. Il parvenait même à émouvoir les êtres inanimés.

  Grâce à ce pouvoir qui unie poésie et musique, il put triompher des sirènes dans l’expédition des Argonautes. Ces mélodies lui permettent également de descendre aux enfers afin de calmer les divinités infernales ou bien d’apaiser Cerbère. Il s’y est rendu pour retrouver son épouse disparue Eurydice. Très atteint par la perte définitive de celle-ci, il resta à la pleurer et seul jusqu’à la fin de sa vie.

  Il serait mort, selon la version la plus connue, en étant mis en pièces par les ménades pour avoir soit ignorer les femmes des mystères ou avoir été irrespectueux envers l’amour des femmes Thraces.

Laurine VIN RICHARD 2nde2

Partager cet article

Repost 0
Published by le-mythe-d-orphee - dans PRESENTATION DU MYTHE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le mythe d'Orphée
  • Le mythe d'Orphée
  • : Découvrez la tragique histoire d'Orphée à travers le travail commun d'élèves latinistes de 3e du collège Les Frères Le Nain, et de 2nde du lycée Paul Claudel. Premier des poètes d'après la mythologie gréco-latine, Orphée n'a cessé d'inspirer écrivains, peintres, compositeurs ou encore réalisateurs...
  • Contact

Citation latine

Talia dicentem nervosque ad verba moventem exsangues flebant animae; nec Tantalus undam captavit refugam, stupuitque Ixionis orbis, nec carpsere jecur volucres urnisque vacarunt Belides, inque tuo sedisti, Sisyphe, saxo. Tunc primum lacrimis victarum carmine fama est Eumenidum maduisse genas.

 

Les âmes privées de vie pleuraient celui qui disait de telles choses en faisant vibrer les cordes au rythme de sa voix. Et Tantale n'a plus cherché à saisir l'eau qui s'enfuyait, la roue d'Ixion se stoppa, et les oiseaux cessèrent de lacérer le foie

 

Ovide

 

 

Recherche

Liens