Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 13:49

Les Euménides (en grec : "les bienveillantes") appelées également Erinyes (en grec : "pourchasser") dans la mythologie grecque, sont des crétures souterraines qui vivent aux Enfers dans le Tartare. Aux fur et à mesure, les Grecs leur ont donné trois noms tels que Alecto, Mégère et Tisisphone. Ce sont des déesses infernales, vengeresses et surtout hideuses. Représentées le plus souvent avec de grandes ailes, des serpents à la place des cheveux et possédant des fouets et des torches, les Euménides sont parfois confondues avec des Grées ou des Harpies à cause de leurs apparence montrueuse et effrayante.

 

 Elles ont pour rôle d'être gardiennes de la justice sur Terre et sont chargées de punir les auteurs de crimes en les poursuivant à vie et en les rendant fous. Elles tourmentent ceux qui font le mal mais elles ne sont en aucun cas soumises à Zeus et ces divinités anciennes n'entretiennent que très peu de rapports avec les dieux olympiens.

 

Ces créatures divines sont présentes dans l'Iliade, ce sont bien elles qui enlèvent la parole à Xanthe, le cheval d'Achille mais aussi dans "l'Electre" de Giraudoux où elles sont représentées comme trois jeunes femmes absolument méchantes et cruelles. 

 

De nos jours, lorsque l'on emploie le mot "Euménide" cela signifie "représentation de la justice"  ce qui nous rappelle la fonction des déesses.                     

 

 

                                                                                                                                                        Chloé (3e)

Partager cet article

Repost 0
Published by Le mythe d'Orphée - dans LES ENFERS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le mythe d'Orphée
  • Le mythe d'Orphée
  • : Découvrez la tragique histoire d'Orphée à travers le travail commun d'élèves latinistes de 3e du collège Les Frères Le Nain, et de 2nde du lycée Paul Claudel. Premier des poètes d'après la mythologie gréco-latine, Orphée n'a cessé d'inspirer écrivains, peintres, compositeurs ou encore réalisateurs...
  • Contact

Citation latine

Talia dicentem nervosque ad verba moventem exsangues flebant animae; nec Tantalus undam captavit refugam, stupuitque Ixionis orbis, nec carpsere jecur volucres urnisque vacarunt Belides, inque tuo sedisti, Sisyphe, saxo. Tunc primum lacrimis victarum carmine fama est Eumenidum maduisse genas.

 

Les âmes privées de vie pleuraient celui qui disait de telles choses en faisant vibrer les cordes au rythme de sa voix. Et Tantale n'a plus cherché à saisir l'eau qui s'enfuyait, la roue d'Ixion se stoppa, et les oiseaux cessèrent de lacérer le foie

 

Ovide

 

 

Recherche

Liens